mercredi 12 avril 2017

SOUS-PREFECTURES : UN RAPPORT SENATORIAL QUI FAIT MAL

Un rapport sénatorial de 175 pages, du sénateur Hervé Marseille, paru le 7 avril, n’est guère tendre avec l’évolution des sous-préfectures. 

La simple lecture du sommaire et de ses titres est édifiante : « floraison de projets mais prolongements effectifs très limités ; les sous-préfectures, un risque de marginalisation accrue ; une perte de moyens qui pèse sur la qualité de l’administration générale de l’État dans les territoires ; une réduction importante du plafond d’emplois de la mission administration générale et territoriale de l’État ; une baisse particulièrement forte des moyens des missions régaliennes ; des initiatives peu concluantes : les maisons de services au public et les maisons de l’État ». On en passe et des meilleurs ! 

Comme quoi, il n’y a pas que les syndicats qui le disent. Il doit bien y avoir un fond de vérité. Pendant ce temps, chez certains, c’est toujours l’air de « Tout va très bien, Madame la Marquise ! »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire