mardi 8 juillet 2014

FERMETURE DE SOUS-PREFECTURES : LE DÉBAT EST RELANCÉ

Le magazine « Challenges », dans un article du 7 juillet 2014, fait état d’un projet de fermetures de 47 sous-préfectures (sur un total de 233), l’objectif inavoué étant de continuer à grappiller des postes à supprimer. Dans les « hautes sphères », certains font de ces suppressions de postes un vrai dogme, alors que le rapport de 2013 sur lequel s’appuie le projet pointe aussi du doigt la mauvaise gestion patrimoniale des sous-préfectures (notamment des locaux surdimensionnés). 
La CFTC-MI considère que l’Etat réalisera bien plus d’économie quand il acceptera de changer d’époque et, par exemple, de loger les sous-préfets (mais pas que...) de façon plus modeste, avec tout ce que cela sous-entend comme économie à tous niveaux. Si de telles économies étaient réalisées à grande échelle, ce serait beaucoup plus efficace que de supprimer 47 sous-préfectures.
Pour le reste, nous ne sommes pas contre une rationalisation, mais cela ne doit pas nuire à la densité du maillage territoriale, ni au niveau des effectifs, qui doit rester au moins constant. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire