mercredi 17 février 2021

NATURALISATION DES RESSORTISSANTS ETRANGERS QUI SE SONT ENGAGES PENDANT LA CRISE COVID : OUI, MAIS AVEC QUELS MOYENS SUPPLEMENTAIRES ?

 

Une circulaire du 14 septembre 2020 de la ministre déléguée auprès du ministre de l'intérieur, en charge de la citoyenneté, demande aux préfets de "reconnaître l'engagement des personnes étrangères qui ont pris une part active dans la lutte contre la COVID-19". Il est notamment demandé "un examen prioritaire et individualisé des dossiers"

Sur le principe, bien sûr, nous n'y voyons rien à redire. Un tel engagement doit pouvoir, en effet, donner lieu à reconnaissance.

Mais cette circulaire, au demeurant très courte, ne dit pas un mot sur les moyens humains supplémentaires affectés aux services de naturalisation dans les préfectures pour faire face à l'afflux prévisible. Or, chacun sait que ces services avaient déjà "la tête sous l'eau" depuis des années.

De fait, depuis la parution de ce texte, dite "circulaire Schiappa", du nom de la ministre signataire, la situation des services de naturalisation est singulièrement plus compliquée. Alors, comment faire ? Il serait intéressant que les décideurs pensent au renforcement des équipes. Il n'est pas trop tard... mais il faut faire vite.

lundi 15 février 2021

TELETRAVAIL, TRAVAIL A DISTANCE ET PANDEMIE : LE MESSAGE A DU MAL A PASSER !

 

Visiblement, les consignes, même quand elles proviennent directement des plus hautes sphères, ont parfois du mal à trouver une application pratique sur le terrain.

Le Premier Ministre avait clairement indiqué il y a quelques semaines que, dans la fonction publique comme dans le privé, le télétravail et le travail à distance devaient rester la priorité absolue.

Dans la foulée, des circulaires ont suivi (cf circulaire du directeur de cabinet du ministre de l'intérieur, du 2 février 2021), pour marteler le message. Sans ambigüité, il y est question de "renforcer le recours effectif au télétravail"...

... Mais concrètement, sur le terrain, c'est beaucoup moins net : en mettant de côté les services pour lesquels le télétravail n'est pas possible (accueil du public, notamment), on rencontre de vraies résistances hiérarchiques. Nous pouvons ainsi trouver, au sein d'une même structure, selon les services ou directions, des mises en application très différentes : télétravail massif, télétravail parcimonieux ou pas de télétravail du tout. 

Le virus, lui, n'est pas aussi regardant...

Un rappel à l'ordre vient d'être fait, de la part de la ministre de la transformation et de la fonction publique. Espérons que ce soit davantage suivi d'effets.


jeudi 11 février 2021

LA SUBVENTION AU PLATEAU REPAS N'A FINALEMENT PAS ETE REVALORISEE ! DEUX POIDS DEUX MESURES !

 Depuis l'automne 2018, le personnel des directions départementales interministérielles (DDI) a vu sa subvention du plateau repas dans les restaurants administratifs passer à 3.35 €, alors qu'elle est aux alentours de 1.50 € pour les agents de préfecture (ce dernier montant peut légèrement varier d'une préfecture à l'autre).

Avec la création des secrétariats généraux communs (SGC) au 1er janvier 2021, nous avions eu la quasi assurance que l'alignement préfectures / DDI aurait finalement lieu (voir notre article de juillet dernier). Mais, de façon incompréhensible, cela ne s'est pas concrétisé.

Dans les faits, les agents travaillent ensemble, souvent dans le même bâtiment, mais tous ne sont pas traités de la même façon. Encore plus concrètement, nous pouvons trouver des  cadres "A+" subventionnés à hauteur de 3.35 € et des agents de catégorie C aux alentours de 1.50 €. Bonjour la logique !

Et que dire de nombre de nos sous-préfectures, loin de tout restaurant administratif et encore plus loin de ces questions de subventions, où les repas se prennent à la va-vite dans un coin de table ?

Pourtant, le temps n'a pas manqué, depuis 2018, pour bien préparer les choses. Il y a même eu un report de 6 mois de la  création du SGC. Le résultat est un peu affligeant. Pour autant, la CFTC-MI ne renonce pas et continue d’œuvrer pour que soit rapidement mis un terme à cette injustice.



dimanche 3 janvier 2021

BONNE ANNEE 2021 !

La CFTC-MI vous souhaite une excellente année 2021 !

Que nous sortions vite de cette atmosphère étrange qui nous a accompagnés durant toute l'année dernière !

Que le meilleur advienne à toutes et à tous, dans les meilleures conditions sanitaires possibles !

La CFTC, à vos côtés depuis 1919 !